Le Guilvinec - Site officiel de la Mairie du Guilvinec
Le Guilvinec - Site officiel de la Mairie du Guilvinec
Sur l'eau
Le Guilvinec - Site officiel de la Mairie du Guilvinec
Le Guilvinec - Site officiel de la Mairie du Guilvinec
Retour au port
Le Guilvinec - Site officiel de la Mairie du Guilvinec
Les produits locaux

Si la langoustine fraîche est le produit phare et emblématique du Guilvinec, plein d’autres gourmandises salées ou sucrées ne manquent pas de saveurs non plus

Si la langoustine fraîche est le produit phare et emblématique du Guilvinec, plein d’autres gourmandises salées ou sucrées ne manquent pas de saveurs non plus ! Tout un savoir-faire à découvrir !

PRODUITS FRAIS DE LA MER

Cuisine des algues Cuisine des algues

La langoustine : du jour, toute fraîche et frétillante, ramenée vers 16h par les chalutiers côtiers et vendue en poissonnerie dès 17h environ. C’est LA STAR des étals ! (On trouve aussi la langoustine glacée, pêchée par les chalutiers hauturiers faisant des marées de 10-12 jours). On l’aime nature avec une petite mayonnaise maison.
Cuisson des langoustines : faites bouillir très peu d’eau dans une grande marmite, ajouter un petit peu de gros sel, baigner les langoustines, feu à fond. Attendre que l’écume monte au dessus des langoustines. Attendre 2 min. C’est cuit ! Dégustez-les chaudes, tièdes ou froides, c’est une affaire de goût !

Homards, crabes (étrilles, araignées ou dormeurs), huîtres, palourdes, bigorneaux, moules : on les trouve en poissonnerie ou en vivier et on les déguste à l’apéritif ou en entrée. Essayez les huîtres chaudes, un délice ! Les palourdes et les bigorneaux : pêchez les vous-même à marée basse ! Le plaisir de la dégustation sera encore plus grand !  

Lotte, lieu jaune, merlu, tacaud, rouget, Saint-Pierre… : Nos poissonniers vous aident à faire votre choix selon vos goûts. L’astuce cuisine : votre plat de poisson sera forcement réussi si vous le cuisinez frais, pas trop longtemps et le plus simplement possible ! Demandez conseil !


Les algues :
c’est très tendance et excellent pour la santé ! Vous connaissez sûrement la nori, de couleur pourpre-noire, qui est utilisée notamment pour la fabrication des sushis. Il en existe beaucoup d’autres ! Ambassadrices de l’équilibre marin, elles sont une source exceptionnelle de nutriments rares et précieux (sels minéraux, oligo-éléments, vitamines, acides aminés)

PRODUITS TRANSFORMÉS DE LA MER

Les conserves : si les usines de transformation du poisson ont cessé leur activité au Guilvinec, on retrouve tout de même les conserves de poissons et d’algues dans de nombreuses boutiques sur la commune. Pour visiter une conserverie, il faut se rendre au port de Saint-Guénolé.

GOURMANDISES SUCRÉES


 

Les rochers du Guilvinec 
Des gourmandises en chocolat (et non du granit) fabriquées à base de chocolat noir, amandes et orange, et joliment emballées dans une boîte à l’effigie de la maison Yaouanc.
La tarte bigoudène
Après le kouign amann, voici la tarte bigoudène ! C’est un gâteau délicieux à base de gâteau breton, de pommes (façon tatin) et de caramel au beurre salé (marque déposée d'une recette originale de Bruno Struillou - Le Four à bois)

Ne passez pas à côté des kouigns bigoudens, nature, aux pommes ou pépites de chocolat, disponibles chez Melen, dans la rue de la Marine.
Recette de Quentin (pour 20 kouigns) : 400g de farine, 200g de sucre, 3 oeufs, 50cl de lait tiède, 1 cube de levure de boulanger
• Délayer la levure dans un peu de lait tiède. Mélanger la farine et le sucre puis ajouter les oeufs. Ajouter le lait tiède en trois fois pour éviter les grumeaux. Mélanger avec la levure délayée. Faire reposer la pâte 3 heures pour qu’elle monte (dans un endroit tiède).
• Sur une billig ou une plaque de cuisson chauffée à
200°C, déposer 1 dose de pâte avec une louche. Des bulles apparaissent. Quand elles ont éclaté, retourner délicatement le kouign et laisser cuire. Beurrer.

Et bien sûr, les crêpes bretonnes que vous retrouverez dans nos meilleures boulangeries et crêperies, garnies ou nature, à déguster sur place ou à emporter.
Impossible aussi de ne pas goûter au fameux kouign amann (originaire de Douarnenez) dont les secrets de fabrication sont préciseusement conservés par quelques experts !