[ Galerie Photos... ]



Accès direct
Services publics
Météo
Webcam
Contact
Marchés publics
Horaires d'ouverture
   de la mairie

Bulletin Municipal
Le Guilvinec info
Plan de la ville
Plan du site
Infos légales


Actualités

Hébergement  Oziolab
Copyright © 2006-2014
Découvrir la ville > Histoire

120 années d'histoire au Guilvinec
Faits marquants et grandes dates

Par Pierre Jean BERROU
 
 
 
 
 
  

Le Guilvinec à l'époque préhistorique

L'estuaire du Guilvinec constituant un abri naturel a certainement connu une occupation préhistorique assez ancienne. Malheureusement la remontée des eaux de la mer à la fin de l'époque glaciaire a probablement détruit les campements des premiers pêcheurs et mangeurs de coquillages installés sur les rivages. De petits outils de silex ont été découverts dans le sable qui a été extrait du port lors du creusement du chenal. L'un d'entre eux, finement taillé, devait être un élément de harpon dont le manche en bois a disparu, (âge : 8000 ans au moins).

Plus tard, la civilisation mégalithique s'implante sur le territoire du Guilvinec comme d'ailleurs abondamment sur ceux de Plomeur et Penmarc'h. A Men-Meur, on a découvert autrefois des traces de tumulus et en 1926, on a fouillé dans une belle allée couverte dolménique recouverte par les sables des dunes et émergeant à peine. Il y a été découvert un squelette, une hache de pierre, un vase néolithique et différents outils de silex et tessons de poteries, le tout déposé dans un musée. Un menhir était couché sous le sable. Redressé par les fouilleurs, il émergeait de la dune par une partie taillée en stèle (le reste étant de la pierre brute). On suppose que ce menhir indicateur du monument a été vénéré à l'époque gauloise et seule la partie qui émergeait a été retouchée en pierre sacrée. L'enfouissement de cette pierre païenne s'explique par la vénération dont elle a continué à être l'objet à l'époque chrétienne. Le pape ordonna la destruction, la christianisation ou l'enfouissement de ce type de monument gaulois. Le menhir de Men-Meur a subi ce dernier sort.

Autre monument mégalithique de la commune, le menhir indicateur de source de Lanvar. Outre l'existence d'autres pierres sacrées à Saint-Trémeur, l'occupation gauloise au Guilvinec est attestée par la découverte au fond du Steir dans l'anse de Kervarc'h d'une exploitation de fours à sel. La saumure recueillie était transformée en pains de sel à l'aide de petits augets. Ce sel était ensuite expédié à l'intérieur du territoire. C'est l'une des plus anciennes activités maritimes au Guilvinec.